septembre 22, 2020

Le bilan d’hiver de l’athlétisme

Aelys Gente championne de France junior sur 60m haies pour la troisième fois de suite, Delphine Nkansa, médaille d’argent sur 60m aux mêmes championnats et finaliste aux championnats de France Elite, Jean-Baptiste Chariot troisième aux championnats Nationaux au saut en longueur, Maria Da Veiga Borges médaille d’or au lancer du poids aux championnats de France Master, Chloé Volet troisième aux championnats de France universitaires sur le triple saut, ainsi que de nombreux records du club battu : voici les faits marquants de l’US Ivry athlétisme cet hiver.

Le bilan hivernal de la section athlétisme est assez riche cette saison. Les objectifs fixés en début d’année ont quasiment tous été atteints voir dépassés. La seule grande déception que l’on partage est l’annulation, à cause de l’épidémie de coronavirus, des championnats de France de cross-country qui devaient se dérouler à Montauban le premier week-end du mars. C’est d’ailleurs avec les résultats des demi-fondeurs que nous allons commencer ce résumé.

Dès les premiers cross de l’année, à Créteil et à Sucy, la participation des Ivryens s’est montrée remarquable. La tendance s’est confirmée lors des Championnats départementaux à Champigny-sur-Marne, où plus d’une cinquantaine de nos athlètes se sont retrouvés au départ allant des poussins (9/10 ans) aux masters (35ans et plus). L’objectif quasiment atteint était de compter une équipe de quatre dans chaque catégorie.

Cela prouve la bonne dynamique et la bonne énergie de ce coté là de la section et ça explique probablement aussi le reste de la saison. A chaque tour (départementaux et régionaux) des médailles ont été rapportées à la maison. Lors des demi-finales des Championnats de France, quatre de nos athlètes sont parvenus à se qualifier aux Championnats de France en individuel.

C’est un de plus que l’an passé et surtout c’est une sacrée performance au regard de la densité qui existe sur ces épreuves en Ile de France. Les qualifiés pour ces championnats sont Alice Meignie, Franck Nardi, Ysé Bertin et Hamza Zatouni malheureusement privés de cette compétition à Montauban à cause de l’épidémie naissante de coronavirus.

Côtés piste on commence avec le groupe de Lancers qui se retrouve avec quatre qualifications aux différents championnats de France. Beverly Oxybel, au bout d’une saison à suspense et très motivante a participé à ses premiers championnats de France à Miramas sur le concours du lancer du poids. Elle a su transformer son stress en énergie positive pour battre son record personnel au cœur de l’hiver ce qui est prometteur pour cet été. Malgré une saison qui semble un peu courte, Maria Da Veiga Borges a vu son niveau progressivement revenir. Bien qu’elle sentait qu’elle pouvait mieux faire elle a tout de même participé à deux championnats de France.

Lors des championnats de France nationaux à Saint-Brieuc elle atteint la cinquième place en finale du lancer du poids. Quinze jours plus tard, elle remporte le concours des championnats de France Masters de la spécialité. Quant à Maëlle Douville qui nous a rejoint cette année elle a annoncé la couleur dès le départ en battant à deux reprises le record du club du javelot dès l’hiver en portant la marque à 44m66. Elle aussi, malgré une longue coupure, décroche une place de finaliste aux championnats de France de lancers longs hivernaux à Salon de Provence. Comme le reste de son groupe elle est très motivée pour la suite de la saison.

Pour le Groupe Saut le bilan général est positif, avec six qualifications aux championnats de France, dont une médaille de Bronze aux Championnats Nationaux pour Jean Baptiste Chariot à la longueur et une autre médaille de Bronze aux championnats de France Universitaires pour Chloé Volet au Triple saut. Bruciane Tengna au saut en longueur et Jasmine Lafarge au triple saut se sont elles aussi qualifiées à des championnats de France. Il faut Bien entendu regarder au-delà de ces premiers objectifs atteints.

En effet une certaine densité émerge, chacun à son niveau à su montrer des progrès que se soit en terme de performance pure ou en terme de régularité. Un soupçon d’amertume clôture la saison hivernale, car elle n’est pas le reflet de ce que certains auraient pu exprimer. Mais c’est bien là le sel de la compétition et la douce incertitude de la quête vers la performance. Cette amertume doit nous apprendre à remettre du coeur sur l’ouvrage et confirmer les belles promesses de l’hiver. Concrétiser ces dernières en allant au delà de soit et plus humblement oser rêver, travailler et continuer à se remettre en question.

Dans le groupe de haies on retrouve la même dynamique positive. On comptabilise cinq qualifications aux championnats de France. Clarisse Dewez-Raska bat son record cet hiver sur le 60m haies en 9’’21 et participe aux championnats de France universitaire.

Grégoire Dupuy lui aussi participait à la même compétition en se lançant pour la première fois depuis son changement de discipline sur les haies basses du 400m haies. Il démontera certainement comment aborder cette discipline avec davantage d’aisance encore. Sinon l’évènement a encore été créé cette saison par Aelys Gente en junior qui décroche pour une troisième année consécutive le titre de Championne de France sur 60m haies à Miramas en battant le record du club junior en 8’’41.

Une semaine plus tard, elle est devenu demi-finaliste pour ses premiers championnats de France Elite. Enfin, Alice Decaux, qui s’occupe par ailleurs de l’entraînement des hurdlers, a signé son retour sur les haies après deux ans d’absence !

Du côté du sprint c’est Delphine Nkansa, arrivée au club cette année, qui a brillé pour l’US Ivry. Elle a battu une première fois le record du club junior sur 60m lors du Meeting de Paris à l’Accor Hotels Arena où elle était invitée. Ensuite c’est aux championnats France junior en salle où elle a amélioré cette référence tout en décrochant la médaille d’argent. Enfin pour clore la saison elle est allée chercher une place de finaliste aux championnats de France Elite.

Sur la route aussi certaines performances ont marqué la section dont le record du club Master sur 10km marche battu par Eric Toutain ou encore le record du 15km battu par Franck Nardi-Colome.

Enfin on n’oublie pas l’implication des plus jeunes (poussins, benjamins, minimes) qui se sont alignés sur les différentes compétitions proposées dont des cross ou des épreuves combinées.